Rétention d’eau : Solutions et remèdes

rétention d'eau

Vous souffrez d’avoir les jambes qui gonflent, mais aussi les pieds et, parfois tout le bas du corps…Pour lutter contre cette rétention d’eau dans les jambes, il faut agir sur plusieurs plan !

Ce phénomène est souvent lié à une mauvaise circulation veineuse et lymphatique, associée à de la rétention d’eau au jambes. Cette dernière est due à vos petits vaisseaux “capillaires” qui se fragilisent.

Leurs parois sont devenues poreuses et l’eau, présente à l’intérieur, s’évacue en quantité anormale. Elle s’accumule peu à peu entre les tissus, surtout dans le bas du corps. Résultat ? Vos jambes gonflent. Une mauvaise circulation veineuse accentue ce phénomène de rétention.

Normalement, le système lymphatique est capable de réabsorber cette accumulation d’eau. Mais lorsqu’il est défaillant, la rétention s’installe. Vous pouvez vérifier que vous souffrez bien de ce problème par un simple auto-examen.

Appuyez votre index sur la face interne de vos jambes, puis sur vos chevilles ou le dos du pied : vous verrez alors apparaître sur votre peau une zone circulaire blanche autour du point d’appui.

Pour lutter contre ce problème, adoptez de bonnes habitudes sur la durée et offrez les soins adaptés à vos jambes.

Symptômes de rétention d’eau

Les symptômes peuvent inclure (mais pas seulement) :

  • Ballonnements, surtout dans la zone abdominale.
  • Jambes, pieds et chevilles gonflés
  • Gonflement de l’abdomen, du visage et des hanches
  • Articulation rigide
  • Fluctuations de poids

Qu’est ce qui cause la rétention d’eau ?

Un certain nombre de facteurs peuvent entraîner un œdème :

  • Prendre l’avion, les changements de la pression pour une longe période peut entraîner votre corps à stocker plus d’eau.
  • Rester debout où assit trop longtemps, la gravité maintient le sang dans vos membres inférieurs. Il est important de se lever et de bouger souvent pour que le sang circule. Si vous avez un travail sédentaire, prévoyez une pause pour vous lever et marcher.
  • Changements menstruels et hormonaux fluctuants
  • Consommer trop de sodium, ont utilisant beaucoup de sel de table où en ingèrent des aliments transformés et des boissons gazeuses.
  • Médicaments, certains médicaments ont comme effet secondaire la rétention d’eau, comme les traitements de chimiothérapie, analgésiques en vente libre, médicaments contre la pression artérielle, antidépresseurs…
  • Mauvaise santé du cœur, un cœur faible qui ne peut pas pomper le sang de manier efficace peut provoquer la rétention d’eau.
  • Grossesse, le changement de poids pendant la grossesse peut provoquer des gonflements de jambes si vous ne vous déplacez pas régulièrement.

A LIRE: 11 Conseils sur l’alimentation pendant la grossesse

Remèdes contre les jambes gonflées

Consommez les bons aliments :

Ceux riches en vitamines C et E, en sélénium, zinc et bêta-carotène renforcent les parois de vos veines et dynamisent en même temps la circulation lymphatique.

Privilégiez les agrumes en mangeant la peau blanche sur les quartiers, elle regorge de composants bénéfiques; les mangues et kiwi; les fruits rouges et les baies, à la fois extra pour doper le tonus des veines et diminuer la fragilité des vaisseaux capillaires; le raisin, les pruneaux et fruits secs.

Côté légumes, notamment les tomates, poivrons rouges et légumes verts à feuilles. Surveiller l’apport en vitamine B6 (dinde, thon, saumon…) et en magnésium (chocolat, légumes et fruits secs, pain complet et céréales…), nécessaires à l’équilibre des liquides dans le corps.

Au besoin, en cas de signes de déficit (paupière qui saute, crampes, irritabilité), prenez une supplémentation durant vingt jours.

Par ailleurs, veillez à manger de bonnes protéines (volailles, poisson, œufs…) tous les jours : une baisse de leur concentration dans le sang empêche la bonne réabsorption de l’eau présente entre les tissus.

En revanche, attention au sel : il retient l’eau et favorise les gonflements. Ne salez pas trop et limitez la consommation de produits industriels.

Bougez et pratiquez une activité physique :

L’activité physique est importante. Solliciter les muscles des jambes améliore la remontée du sang. Marchez le plus possible. Autrement, privilégiez l’aquagym et la natation en eau fraîche pour leur effet massage des tissus et le resserrement des vaisseaux.

Encore mieux, si vous en avez la possibilité, pratiquez le vélo aquatique (dans une piscine). Cette activité opère un véritable drainage de la peau et des tissus. Elle est efficace pour renforcer le réseau veineux et lymphatique, et lutter ainsi contre la rétention d’eau.

En revanche, évitez autant que possible les activités qui “tapent” sur les jambes : jogging, aérobic ou encore tennis peuvent agresser le réseau veineux et finir par l’abîmer.

Gardez vos pieds surélevés

L’élévation de vos pieds peut aider à déplacer l’eau vers le haut du corps et loin de vos membres inférieurs.

Prendre des suppléments de vitamine B-6

Selon une étude publiée dans le Journal of Caring Sciences, la vitamine B-6 a considérablement contribué aux symptômes prémenstruels comme la rétention d’eau.

Prendre des phlébotoniques biens adaptés et massez

Ces produits sont vendu sans ordonnance, l’offre est large. Ils sont utiles pour renforcer la paroi des vaisseaux. Mais ceux ayant une activité “lymphalogue” sont plus adaptés à votre situation car ils diminuent le gonflement des jambes : Esberiven Fort, Cyclo 3 Fort, BiCirkan ou encore Endotélon 150.

En plus, sous la douche appliquez un jet d’eau fraîche en remontant des pieds aux genoux ou aux cuisses, cela draine bien. Vous pouvez aussi masser vos jambes par mouvement circulaires, toujours en remontant, avec un soins spécial jambes lourdes, qui procure une sensation de fraîcheur très agréable.

Buvez plus d’eau

Même si vous souffrez de rétention, ne vous privez pas d’eau. Beaucoup de femmes le font pensant bien faire. Le résultat est que, au contraire, cela aggrave le problème.

A LIRE : 10 Aliments pour une peau saine et douce

En effet, plus votre corps consomme de l’eau, plus il veut s’en débarrasser. Lorsqu’il n’en reçoit pas assez, il a tendance à l’économiser en essayant de retenir, aggravant du coup la rétention d’eau. Buvez en moyenne 1.5 l à 2 l tout au long de la journée.

Utilisez des huiles essentielles

Les huiles essentielles de lentisque pistachier, cyprès toujours vert et genévrier offrent aussi des solutions pour décongestionner le système veineux et drainer le système lymphatique.

A Masser

Dans un flacon compte-gouttes teinté de 100 ml, mélangez 5 ml = 150 gouttes de lentisque et de genévrier, 10 ml = 300 gouttes de cyprès toujours vert. Complétez avec de l’huile végétale de calophylle et masser sur peau humide en remontant des extrémités vers le cœur, deux fois par jour si possible. (en cas de cancer hormono-dépendant le cyprès est à proscrire.

A Avaler

Posez 1 goutte d’essence de citron sur un comprimé neutre et avalez-le, 3 fois par jour. Demandez au pharmacien de préparer 30 gélules (renouvelables) selon la formule suivante :

  • Huile essentielle Apium Graveolens (céleri) : 20 mg;
  • Essence de Citrus Limonum (citron) : 20 mg;
  • Huile essentielle Daucus Carota Sativa (carotte cultivée) : 20 mg.

Avalez 1 gélule aux 3 repas pendant 10 jours. Renouvelez si nécessaire par cures de 5 ou 10 jours. (n’utilisez pas cette formule en cas de grossesse en cours).

Consultez un phlébologue

La rétention d’eau étant souvent accentuée par des problèmes circulatoires, il est important de les traiter.

Un bilant avec échographie Doppler chez un phlébologue permet d’évaluer l’état de vos veines et de visualiser un œdème des jambes.

Après ce bilan, le phlébologue pourra vous préconiser, outre des phlébotoniques, des chaussettes ou bas de contention si nécessaire. Il peut aussi vous proposer des premiers soins : séances de sclérose avec injection d’un produit pour résorber des veines dilatées (éviter le soleil une semaine).

De la mésothérapie peut aussi être effectuée. Il s’agit de petites injections superficielles de produits aux effets phlébo-actifs, anti-œdèmes et décongestionnant. Les résultats sont excellents pour diminuer les effets des jambes gonflées.

A un stade plus avancé de maladie veineuse, d’autres traitements pourront être envisagés : radiofréquence ou laser pour détruire les veines par la chaleur et/ou techniques chirurgicales pour les ôter.

Faire une visite chez le kiné

Contre la rétention d’eau, les kinésithérapeutes peuvent effectuer un drainage lymphatique manuel. Cette technique de massage doux améliore la circulation lymphatique et fait dégonfler vos jambes.

En traitement d’attaque, il faut répéter les séances deux fois par semaine (20 à 50 Euro le rendez-vous dans ce cadre médical). Ensuite, des séances d’entretien peuvent être nécessaires si les autres mesures ne suffisent pas.

La pressothérapie est aussi possible chez le kiné. c’est un drainage mécanique : vos jambes sont dans des bottes gonflables qui exercent des pressions de bas en haut, ce qui traite les gonflements plutôt d’origine veineuse (40 à 60 Euro selon la durée du soin).

Prévenir la rétention d’eau

Il est préférable de suivre une alimentation saine et de limiter les aliments riches en sodium. Gardez un journal de ce que vous faites et ce que vous mangez lorsque vous sentez que vous faites de la rétention d’eau. Cela vous aidera à identifier les causes. Ensuite, vous pouvez faire des changements appropriés à votre style de vie pour mieux prévenir ces gonflements.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.