14 Innovations Alimentaires en 2017

Innovations Alimentaires

Comme la mode, la nutrition a ses tendances. Celles de cette année vont vous épater ! Tour d’horizon des innovations qui ont toutes les chances de durer.

1. Le yaourt aux légumes

yaourt aux légumesPetits pois-menthe, panais-amande, tomate-fraise, carotte-yuzu et betterave-framboise, ces duos ont été imaginés par la cellule de recherche et développement du laboratoire Autret Traiteur, à Saint-Ouen-L’aumône (95), en partenariat avec deux fermes franciliennes.

La gamme « Maraîchers d’Ile-de-France » est en cours de commercialisation dans des épiceries fines.

2. Le Clean Eating

Autrement dit « manger propre », une tendance qui s’affirme et qui pousse à son paroxysme la notion déjà bien implantée du manger sain.

Le clean eating impose de consommer bio, majoritairement des aliments bruts, non transformés, et dont on connait la provenance. Ce qui revient à éliminer les produits contenant des pesticides, colorants, conservateurs, exhausteurs de gout…De la découle un retour au fait-maison.

Pour devenir un clean eater, il faut tout faire soi-même, yaourts, pain, biscuits, bocaux, en s’approvisionnant d’auprès de producteurs locaux. Pas évident, mais on peut déjà être plus regardante sur les étiquettes, c’est la première étape vers un changement de comportement.

3. Le gâteau végétal

gâteau végétalMême sans être végétarien ni végane, on peut puiser dans cette pratique des idées saines, à commencer par les pâtisseries sans beurre ni œuf, donc sans produit animal.

Parmi les substituts : utiliser de la comporte de pomme ou de la banane à la place de l’œuf et un mélange d’huile d’olive et de purée d’oléagineux à la place du beurre. Pas de lait de vache non plus, mais des alternatives au soja, mande, millet…Moins calorique, les gâteaux sont aussi plus digestes.

4. Les légumes spaghettis

C’est vraiment la tendance la plus facile à adopter illico presto ! Il suffit de jouer de la mandoline dans sa cuisine, ou de la râpe ou du spiraliseur. Et à la place des pâtes au blé roboratives, de savourer des spaghettis de légumes pour plus de légèreté.

Avec une infinité de possibilité, à chacun d’imaginer des composition culinaires aussi vitaminée que gourmandes : spaghettis de betterave, de céleri-rave, de panais, de courgette, de carotte…à associer, selon ses envies ou ce que l’on a dans son frigo, à du fromage frais, des champignons, des graines de sésame, de la pancetta, un œuf poché, de la coriandre….

Autant d’idées appétissantes pour « verdir » son assiette et augmenter la ration de légumes de toute la famille. Et si on est accro aux « vrais » pâtes, il est toujours possible d’alléger son repas en faisant moitié-moitié !

5. Le jus de fruit aux probiotiques

jus de fruit aux probiotiquesBons pour la flore intestinale et l’immunité, les probiotiques sortent du domaine des produits laitiers pour investir celui des jus de fruits. De plus en plus d’industriels s’intéressent à ce secteur dit des « boissons fonctionnelles ».

Le géant PepsiCo a lancé aux Etats-Unis une gamme de jus de fruits aux probiotiques, riches en vitamine C, sans sucres ajoutés. De quoi séduire les consommateurs à la recherche de plaisirs bénéfiques pour la santé.

6. Les cacahuètes hypoallergéniques

Bonne nouvelle pour les allergiques à l’arachide ! La société Menguy’s, distributeur de snacks apéro (olives, pistaches, noix de cajou…) a déposé un brevet pour des cacahuètes hypoallergéniques ! Un projet en partenariat avec Pharma-Dev, labo de pharmaco-chimie et de pharmacologue réunissant l’université Paul-Sabatier (Toulouse) et l’institut de Recherche pour le Développement (IRD).

Le procédé révolutionnaire est complexe mais efficace puisque 95 à 99% des allergènes sont détruits. A l’état expérimental, cette innovation est un vrai espoir pour les consommateurs.

7. La fausse viande à base de plantes

Tandis que le steak de soja se banalise chez nous, les Américains ont pris de l’avance. Trois restaurant new-yorkais servent déjà un steak végétal à base de plantes (légumes, graines, céréales), au gout « animal » !

Après sept ans de recherche, la start-up californienne Impossible Foods a créé cet ersatz grâce à la leghémo-globine, une molécule issue d’une plante similaire à l’hémoglobine animale. C’est elle qui donne à la fausse viande sa couleur rouge et son goût carné.

8. La vaisselle écolo et comestible

Rien ne se perd, tout se mange…même les contenants ! Bol en pain toasté, verrine en fécule de pomme de terre, gobelet en galette de riz…la vaisselle 100% écolo se dévore jusqu’à la dernière miette.

L’idée devrait faire son chemin puisque l’Assemblée nationale a voté l’interdiction de la vaisselle en plastique pour 2020. Pratique pour les pique-niques et les repas pris sur le pouce.

Le concept n’est pas déclinable pour tous les aliments, mais ces innovations invitent à réfléchir sur notre rapport quotidien aux déchets alimentaires. Car le « Zéro Gâchis » est une tendance qui monte, et on y adhère !

9. Le « poke bowl » hawaïen

le poke bowlLe phénomène bowl (« bol », en français) a envahi la blogosphère depuis plusieurs mois avec ses smoothie bowls, ses bowl cakes, et maintenant ses poke bowls (prononcer « poké »), dont les recettes ultra-fraîches se déclinent sur tous les réseaux sociaux.

Haut en couleur et en saveur, ce plat traditionnel venu d’Hawaï fait de plus en plus d’émules aux Etats-Unis et au Japon, ou il a presque réussi à détrôner le sushi.

Dans la recette originale, on retrouve du poisson cru mariné dans de la sauce soja, de l’avocat coupé en tranches, des algues, des noix de cajou ou de macadamia, des oignons émincés, des morceaux de mangue, du gingembre et du riz.

Un bol repas équilibré donc, et pas trop calorique et riche en oméga 3.

10. Les délicieuse « energy balls »

energy ballsla tendance, qui a émergé à l’automne dernier, devrait continuer à alimenter les blogs des foodistas. La recette de base de ces bouchées énergétiques est simple et sacrément bonne : on mixe différents ingrédients à forte valeur nutritionnelle ajoutée, comme les fruits secs, les oléagineux, les flocons d’avoine, les épices…et on obtient une pâte consistante dont on forme des boules que l’on roule dans des graines pour donner du croquant (sésame, pavot…).

On les place ensuite au réfrigérateur afin qu’elles durcissent. Une heure plus tard, hop, c’est prêt ! Voici un nouveau snack healthy à adopter, bien meilleur que la sempiternelle barre de céréales, trop riche en sucres industriels.

Les energy balls sont idéales pour donner du punch aux sportifs et pour équilibrer le goûter des enfants, qui vont adorer…tout comme leurs parents.

A LIRE : Modifier vos habitudes alimentaires

11. Les friandises à la spiruline

Si 2016 a été LA grande année de la spiruline, 2017 sera celle de ses déclinaisons en aliments gourmands. Car, reconnaissons le, consommer cette micro-algue sous forme de comprimés ou de paillettes à saupoudrer n’est guère festif…

Pour plus de gourmandise, Phycosport, une société bretonne située à Vannes, a développé des en-cas salés et sucrés. Élabores avec l’aide du chef Thierry Galais, spécialiste de la cuisine santé et aux algues, sous la marque Substance, ils sont destiné aux sportifs et aux personnes soucieuses de leur bien-être.

Cakes au goût provençal à base de tomates séchées et olives, barres de chocolat et fruits secs et autres douceurs type financiers caramels ou pâtes de fruits…

12. La Street Food

La cuisine de rue ne date pas d’hier, mais ce qui est nouveau, c’est qu’elle n’est plus synonyme de hot dogs et de paninis.

Elle se veut plus variée, et diététiquement correcte. D’où la multiplication des bars à soupe, à jus, des échoppes de vente à emporter proposant des burgers végétariens extra, des plats véganes ou sans gluten très savoureux…Désormais, qui dit street food dit ingrédients sains et cuisine innovante.

13. Le prêt-à-pousser ne kit

Finis, les pots de basilic ou de persil sur le rebord de la fenêtre et qui fanent trop vite. Désormais, grâce à une technologie inspirée de la Nasa et de l’indoor garden, la culture en hydroponie (sans terre) permet de disposer, dans sa  cuisine, d’un mini-potager autonome, doté d’un système qui gère la juste dose d’eau, de lumière et de nutriments pour la plante (kits Prêt à Pousser). Épatant !

Et pour garnir notre omelette, il est possible de cultiver nos pleurotes à partir d’un kit en carton qui utilise du marc de café recyclé comme « terreau ». Plus utopique encore, la spiruline pourrait pousser à la maison grâce à une « phytotière », un appareil entre la yaourtière et la mini-jardinière.

14. L’eau de pastèque

eau de pastèqueAprès l’eau de coco, voici la « pastèque mania » ! Starisée en Californie, l’eau de « watermelon » est devenue une it-boisson, grâce à la chanteuse Beyoncé, qui, en investissant dans WTRMLN WTR, a fait grimper en flèche la cote du breuvage.

Cette eau de fruit délicieusement hydratante, sans ajoute de sucre et sans conservateurs plaira à celles qui sont en quête de naturalité. L’été prochain, préparez-la en mixant la chair du fruit avec du jus de citron et des feuilles de menthe.

 

PARTAGER

Laisser un commentaire