Comment gagner de l’énergie et ne plus être fatigué

manque d'énergie

Épuisement, lassitude, burn-out ou simple coup de pompe…L’état de fatigue nous guette, que ce soit après une maladie, parce que l’on dort mal ou que l’on a une vie trop remplie…

Mais ce n’est pas une fatalité : voici quelques bons moyens pour retrouver toute notre vitalité.

Les compléments alimentaires :

La vitamine C est certainement le plus connu de tous les micronutriments qui nous sont nécessaires. Elle a la réputation d’être tonifiante, notamment au niveau psychique. Elle a également un effet anti-fatigue par l’intermédiaire d’un autre micronutriment, le fer!

En effet, un manque de fer provoque une fatigue générale, des essoufflements, une pâleur…Or, la vitamine C est capable de faciliter l’absorption du fer présent dans les aliments. Prendre de la vitamine C permet donc d’améliorer la quantité de fer prélevée par l’organisme dans notre alimentation. Plus agréable que de manger des épinards en vain!

A LIRE AUSSI : Les 10 fruits les plus riches en vitamines

La caféine est l’actif « anti-fatigue » par excellence. Son effet est bien connu, notamment de ceux qui s’abreuvent à la machine à café lors des journées à rallonge !

La caféine, présente dans un complément alimentaire, peut être d’origine synthétique : elle a été fabriquée à partir de matières premières chimiques; c’est celle que l’on retrouve dans les médicaments en vente sans ordonnance, type Guronsan. Elle est l’un des composants retrouvés dans la poudre ou l’extrait liquide de certaines plantes.

Dans la nature, on dénombre plus d’une soixantaine de plantes contenant de la caféine – elle leur sert d’insecticide naturel pour repousser ceux qui voudraient goûter d’un peu trop près la saveur de leurs feuilles ou de leurs fruits!

Les plantes à caféine utilisées en phytothérapie sont le plus souvent le guarana, la noix de kola, le café vert et le thé vert.

Les plantes adaptogènes, efficaces !

ginseng

Elles sont particulièrement efficaces sur la composante « nerveuse » de l’épuisement.

Le ginseng est une racine, une sorte de carotte géante, de couleur beige, portant de nombreux petits filaments, elle contient plusieurs types de molécules dont les plus emblématiques sont les ginsénosides, ainsi que des vitamines du groupe B, de la vitamine C et des acides aminés essentiels.

Le ginseng est la plante adaptogène par excellence, c’est à dire qu’elle améliore les performances physiques et intellectuelles de l’organisme, tout en le rendant plus résistant du point de vue immunitaire.

Il lutte contre la fatigue, atténue les symptômes liès à la ménopause et stimule la libido! Vous pouvez l’utiliser quel que soit votre profil. Seul précaution à prendre : si vous souffrez d’une hypertension non contrôlée, ne l’absorbez pas sans avis médical.

L’éleuthérocoque (Eleutherococcus senticosus), aussi appelé « ginseng de Sibérie », est l’un des cousins du ginseng. 

Il est considéré comme un stimulant général et est parfaitement indiqué dans les fatigues persistantes. Il facilite la concentration, mais également l’effort physique.

L’éleuthérocoque est particulièrement intéressant en préparation d’une activité intense (oui, c’est parfait pour travailler sur le gros dossier que vous devez boucler bientôt…) et chez le sportif (aucun risque de contrôle anti-dopage positif).

Même précaution à prendre que pour le ginseng chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle non contrôlée.

La maca (Lepidium peruvianum), aussi désignée comme le « ginseng péruvien », est aussi une plante adaptogène très efficace, qui aide notamment à lutter contre la baisse de tonus sexuel. Cependant, des problèmes de brevet ont rendu son approvisionnement problématique; elle reste donc relativement peu utilisée.

La rhodiola (Rhodiola rosea), dénommée « ginseng de la toundra », améliore les capacités de mémorisation et d’attention, notamment en situation de stress. Elle est aussi connue pour être immuno-stimulante et pour lutter contre les hypoglycémies.

L’ashwagandha, connue également sous le nom de « ginseng indien », fait partie des plantes utilisées en médecines ayurvédique. Selon le Dr Jean-Michel Morel, il s’agit sans doute d’une des plantes adaptogènes les plus efficaces.

5 Huiles essentielles remarquables :

l'huile essentielle

L’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) est reconnue pour son effet tonique et stiumant, au niveau nerveux notamment.

L’huile essentielle de pin sylvestre (Pinus sylvestris) est très utile dans les fatigues profondes, en cas de « coup de pompe », de baisse de la concentration.

L’huile essentielle de cannelle (Cinnamomum zeylanicum ou verum, écorce) opère en cas de fatigues, dépression, somnolences…

L’huile essentielle d’épinette noire (Picea mariana) est un tonique général, actif sur le système nerveux et immunitaire.

L’huile essentielle de basilic à linalol (Ocimum basilicum CT linalol) agit contre la fatigue, et le stress.

Allez-y, bougez…

sport

Selon un étude, 3 séances de 20 minutes par semaine suffisent pour atténuer la sensation de fatigue et améliorer la vitalité ! Le but? S’oxygéner, bouger un peu ce corps malmené par nos vies sédentaires et évacuer le stress!

Pour augmenter votre activité physique, vous pouvez aller faire quelques courses à pied (évitez cependant de remplir le chariot à bloc…); descendre du  bus deux stations plus tôt; vous promener à vélo; bouder les ascenseurs et leur préférer les escaliers; marcher à un rythme plus soutenu qu’habituellement, dans votre quartier ou dans la nature (un simple parc peut suffire); danser en soirée ou devant sa télé grâce aux jeux vidéo (cf. la série des Just Dance sur Wii ou PlayStation).

Le step utilise une petite marche de hauteur réglable sur laquelle on monte, descend, remonte….Le travail cardio-vasculaire permet d’améliorer l’endurance.

La zumba combine mouvements de fitness et danse.

Le yoga est basé sur la pratique de postures et d’exercices respiratoires afin de détendre à la fois le corps et esprit.

Le qi gong associe mouvements lents et respiration. Son but est de faire circuler l’énergie dans le corps, tout en favorisant la détente du physique comme du psychique.

Vive les messages !

massage

Les automassages du Do In est une technique qui comprend des étirements doux, l’apprentissage de techniques respiratoires, un travail sur les méridiens et sur les points d’acupuncture.

On peut se masser soi-même, mais également choisir de recevoir des massages. Seuls les kinésithérapeutes sont autorisés à pratiquer des massages à but thérapeutique.

Le shiatsu consiste en des étirements et des pressions appliquées sur le corps, à travers les vêtements. Ils favorise une bonne circulation de l’énergie.

La réflexologie est une approche qui considère les pieds, les mains, le visage ou encore les oreilles comme le reflet de l’ensemble de l’organisme.

Le praticien intervient par pressions, stimulations ou massages-réflexes.
Institut français de réflexologie : reflexologie-institut.fr

Les nutriments anti-fatigue

kiwi

Pour un duo tonus-bonne humeur, le magnésium. Ou en trouver? Dans les amandes, les noix, la banane, les fruits secs, les coquillages et fruits de mer…

La vitamine C, c’est l’atout vitalité. Les kiwis tous les agrumes et les légumes verts en sont riches. De manière générale, tous les légumes et les fruits en contiennent.

Le fer est essentiel pour l’oxygénation et l’énergie. Dans les viandes et les poissons, 25% du fer est réellement absorbé par l’organisme. Dans les céréales, les fruits, les légumes, les légumes secs et les produits laitiers, il est absorbé en proportion moindre.

La spiruline, une petite algue, a un effet dynamisant général. Elle augmente l’endurance physique et renforce le système immunitaire. On la trouve sous forme de brindilles ou de poudre, facile à ajouter à un smoothie, à une sauce…Si son petit goût marin ne vous plaît pas, choisissez-la sous forme de gélules.

Parmi les produits de la ruche, deux sont particulièrement utiles: la gelée royale, stimulante, est très active pour améliorer les défenses immunitaires; le pollen est un fortifiant naturel, riche en protéines.

L’idéal est un pollen de châtaignier ou de ronce, à prendre à raison de 1 cuillerée à soupe le matin, en cure de 3 semaines.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.