Les boissons light et leurs dangers sur la santé

boissons light

Une étude massive sur 10 ans à lié, les sodas et boissons light aux attaques cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux.

Donc, vous avez décidé de prendre le contrôle de votre alimentation et essayer de vivre une vie plus saine, mais vous ne pouvez pas résister aux sodas. Dans votre esprit, vous rationalisez la chose et vous pensez que vous pouvez continuer à boire, aussi longtemps que c’est du light, allégé, léger…etc ?

C’est un choix que des millions de personnes font chaque année, car le département marketing « intelligent » de ces grands entreprises de soda, font tout pour nous convaincre que le changement vers du light et tout à fait sain.

La réalité est que ces affirmations sont tout simplement fausses! La plupart des fabricants de soda utilisent un édulcorant artificiel, appelé aspartame, pour remplacer le sucre. Une nouvelle étude réalisée par l’Université de l’Iowa, a montré que ce produit chimique est lié à une probabilité accrue de maladie cardiaque.

Les dangers des boissons light

L’étude, dirigée par le Dr Ankur Vyas, a été l’un des plus complets dans son genre, avec prés de 60.000 femmes participantes sur neuf ans.

Connue sous le nom de Women’s Health Initiative, la recherche a révélé que les participants qui buvaient deux ou plusieurs canettes de soda light par jour étaient 30% plus susceptibles d’avoir un problème cardiovasculaire (par exemple une crise cardiaque) et 50% plus susceptibles de mourir d’une maladie du cœur que celle qui n’en a pas bu.

« C’est l’une des plus grandes études sur ce sujet, et nos résultats sont cohérents avec certaines données antérieures, en particulier celles qui liaient les sodas light au syndrome métabolique« , à déclaré Vyas.

Compte tenu de l’ampleur de l’étude et du fait qu’environ une personne sur cinq aux États-Unis consomme des boissons light sur une base quotidienne, les résultats pourraient s’avérer extrêmement importants pour la santé publique globalement.

Les participants ont été divisés en quatre groupes par l’équipe de recherche : deux ou plusieurs boissons diététiques par jour, cinq à sept boissons par semaine, une à quatre boissons par semaine et zéro à trois boissons par jour.

Après près de neuf ans, les dossiers de santé de chaque femme ont été analysés et les résultats ont révélé que 8,5% des femmes du groupe consommant deux ou plusieurs boissons light par jour, souffraient de coronaropathie (maladies des artères coronaires), d’insuffisance cardiaque congestive, de crise cardiaque, d’AVC ischémique, de maladie artérielle périphérique et de mortalité cardiovasculaire contre 6,9% dans le groupe consommant cinq à sept boissons light par semaine, et 6,8% dans le groupe de 1 à 4 boissons par semaine; et 5,2% dans le groupe de 0 à 3 par mois.

A LIRE : Manger 10 portions de fruits et légumes

Les résultats, en surface, ne semblaient pas correspondre à l’hypothèse selon laquelle l’aspartame était l’une des principales causes de maladie cardiaque.

Cependant, les enregistrements montrent que, parallèlement au taux légèrement plus élevé de problème de santé cardiaque, les femmes dans le 1er groupe (2 à plusieurs par jour) étaient, en moyenne, beaucoup plus jeunes que les femmes des autres groupes, ce qui montre que ces boissons, causent des problèmes de santé à un niveau accéléré.

Les femmes de ce groupe affichaient également les IMC moyens les plus élevés, le taux de diabète et la pression artérielle moyenne la plus élevée.

Malgré l’ampleur de l’étude, aucune conclusion officielle ne peut être tirée, mais les signes initiaux sont inquiétants. « Sur la base de ces constatations et d’autres, nous avons la responsabilité de faire davantage de recherches pour voir et prévenir les répercussions importantes sur la santé publique » a expliqué Vyas.

Plusieurs autres projets de recherche ont été organisés depuis la publication des résultats de l’Université de l’Iowa, afin de déduire l’ampleur des dégâts que peut causer l’aspartame. Cependant, la meilleure chose à faire en attendant d’autres résultats, est d’arrêter complètement la consommation de soda diététique (même les sodas ordinaires sont mieux que la version allégée).

Quand il s’agit de ce que vous mangez et buvez, assurez-vous toujours que vous savez exactement ce que vous mettez dans votre corps.

SOURCEUniversité Iowa
PARTAGER

Laisser un commentaire