7 Plantes indispensables pour bien passer l’hiver

plantes médicinales hiver

Envie de traverser l’hiver sans passer par la case fatigue, ou d’échapper aux virus à répétition ? Avec cette phytothérapie de saison, protégez et renforcez votre organisme.

1. Le thym pour calmer la toux

Le thym est un très bon antitussif, que votre toux soit sèche (il a des thym hiververtus spasmolytiques qui calment les quintes) ou grasse (il a des vertus expectorantes).

De plus antiseptique et antiviral, il vous évite la surinfection et stoppe plus rapidement la toux.

Comment on utilise le thym ?

Sous forme d’infusion : plongez 1/2 c. à café de feuilles de thym dans une tasse d’eau bouillante et laissez infuser 10 minutes. Sucrez éventuellement avec un peau de miel et sirotez cette infusion par petites gorgées tout au long de la journée, mais de préférence pas après 17 heures si vous avez du mal à dormir, car le thym est un stimulant.

En cas de toux sèche, vous pouvez y ajouter quelques feuilles séchées de mauve ou de guimauve pour leurs vertus adoucissantes qui calment l’irritation de la gorge.

Si vous n’aimez pas son gout, on trouve également le thym sous forme de gélules extrait sec, par exemple Elusanes Thym (Naturactive Pierre Fabre), à raison 3 à 6 gélules par jour.


2. L’échinacée pour booster l’immunité

Abonnée au nez qui coule ou aux bronchites ? L’échinacée est la echinacée plante médicinaleplante la plus efficace en traitement de fond préventif contre les infections ORL à répétition.

Anti-infectieuse et antivirale, vous pouvez l’utiliser aussi dés les premiers symptômes pour enrayer un rhume ou une grippe.

Comment on utilise l’échinacée ?

Sous forme d’infusion : 1 g de racine ou de parties aériennes séchées d’échinacée pour 150 ml d’eau, 3 à 4 tasses par jour pendant 6 à 8 jours dés les premiers symptômes.

Vous la trouverez aussi associée au cyprès, sous forme d’extrait fluide (EPS Phytoprevent) ou de comprimés et gélules. A prendre en cure préventive de 10 jours par mois pendant 3 mois au début de l’automne.

3. L’érysimum pour retrouver sa voix

En cas de laryngite ou si vous vous retrouvez complètement aphone, erysimum plante hivervous pouvez compter sur l’érysimum, plante bien connue des chanteurs et des comédiens qui doivent soigner leur voix.

Elle a une action adoucissante, anti-inflammatoire et astringente. Seul bémol : elle est un peu difficile à dénicher, vous la trouverez seulement en herboristerie et dans certaines pharmacies.

Comment on utilise l’érysimum ?

En infusion : versez 500 ml d’eau bouillante sur 10 g (une bonne cuillerée à soupe) de sommités fleuries, laissez infuser 10 à 15 minutes et buvez 3 à 4 tasses par jour avec du miel.

4. Le ginseng pour récupérer du tonus

ginseng hiverà la fois un tonique physique et intellectuel, le ginseng aide aussi votre organisme à mieux s’adapter stress. En bonus il est immunostimulant et dope vos défense naturelles.

Comment on utilise le ginseng ?

Sous forme de gélules de poudre (1 à 2 g/jour) ou d’extrait sec (200 à 400 mg/jour), le matin et en cure de 2 à 3 mois.

Egalement en tisane : laissez infuser 2 g de racine de ginseng dans 250 ml d’eau pendant 10 minutes. A siroter en 2 ou 3 prises au cours de la journée.

A éviter en cas d’antécédents de cancer du sein, de l’ovaire et d’hypertension.

5. Le sureau pour enrayer la grippe

Le sureau noir étant un bon antiviral et légérement immunostimulant, sureau hiverpensez-y dés les premiers symptômes (nez qui coule, fièvre…) pour stopper l’infection et réduire sa durée.

En plus, il aide à lutter contre la fièvre.

Comment on utilise le sureau ?

En tisane : laissez infuser 3 à 5 g de fleurs séchées dans 150 ml d’eau bouillante durant 10 à 15 minutes et buvez 3 tasses par jour.

Plus concentré, vous le trouverez sous forme d’extrait de plante fraiche standardisé (Phytostandard Sureau) : 5 à 10 ml dans un verre d’eau, 3 fois par jour pendant 3 à 4 jours.


6. L’eucalyptus radié pour mieux respirer

eucalyptusDécongestionnant et antibactérien, l’eucalyptus radié aide à dégager les broches ou les sinus tout en évitant la surinfection.

Comment on utilise l’eucalyptus radié ?

Sous forme d’huile essentielle, en inhalation humide car la vapeur d’eau aide à fluidifier les sécrétions, à tuer les microbes et permet aux actifs de bien pénétrer dans les muqueuses.

Portez une casserole d’eau à ébullition puis baissez le feu, ajoutez 10 à 15 gouttes d’huile essentielle et penchez la tête au-dessus de la casserole. Restez au moins 10 minutes en essayant de respirer par le nez.

A répéter 2 à 3 fois par jour, vous pouvez également déposer 1 à 2 gouttes sur un mouchoir, à respirer en inhalation sèche.

A utiliser aussi par voie cutanée, diluée (2 gouttes dans une c. à café d’huile végétale) et à appliquer en message sur la poitrine.

7. Le ginkgo pour ne plus avoir les pieds gelés

gingkoLe ginkgo biloba active la micro-circulation au niveau des petits vaisseaux capillaires des doigts. Idéal pour celles qui ont toujours les pieds et les mains gelés l’hiver à cause d’une mauvaise circulation sanguine. Idem en cas de petits fourmillements dans les mains.

En bonus, il protège la bonne vascularites des yeux et des oreilles, et booste la mémoire : un véritable anti-âge.

Comment on utilise le ginko ?

L’idéal est de miser sur « l’extrait standardisé de ginkgo » (Tanakan, Vitalogink et génériques), plus concentré, 3 prises par jour. On le trouve aussi sous forme de gélules d’extrait sec (Elusanes Naturactive), 300 à 400 g par jour, ou de poudre (Arkogélules, SuperDiet, etc.) 1 à 2 g par jour. Prenez-le en cure de 6 mois durant tout l’hiver.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.